Les accidents en saut à l’élastique

Le saut à l’élastique est une activité extrême qui n’est pas sans risque. Bien que cela semble dangereux, on estime qu’un accident n’arrive qu’une fois tous les 500.000 sauts. Cela signifie que vous pouvez sauter avec l’assurance que si un malheur arrivait, ce serait la faute à pas de chance; que vous ayez sauté d’un pont, d’un viaduc ou que vous vous soyez réceptionné dans l‘eau. En France pour 20 millions de sauts en près de 40 ans, on déplore 5 accidents mortels. Vu sous cet angle, il semble plus dangereux de prendre sa voiture que de sauter en élastique.

Sachez que plupart 90% des accidents en saut à l’élastique sont dus à une erreur humaine et dans 50% des cas ils ne sont pas mortels malgré que la chute ait été effectuée sur plusieurs mètres ! Comme vous pouvez l’imaginer, ils se produisent dans des pays où il n’y a pas ou peu de normes ni de codes qui encadrent cette activité sportive, et bien souvent ce sont les touristes qui en font les frais. C’est également souvent dans le cadre de sauts improvisés que les accidents ont lieu. Le saut à l’élastique est une activité extrêmement fiable. Seulement si les paramètres de sécurités soient respectés à la lettre. Notamment en ce qui concerne le matériel (corde, élastique, sangles, etc.).

Voici donc 10 cas malheureux à travers le monde qui malheureusement donnent une triste réputation au saut à l’élastique  :

Accidents saut en élastique :

1/ L’élastique lâche durant le saut dans le vide : très rare

2/ S’emmêler dans l’élastique au rebond : exceptionnel

3/ Connecteur défaillant : exceptionnel

4/ Saut à 2 : fréquent

5/ Elastique trop long : fréquent

6/ Taper un objet : fréquent

7/ Mauvaise instruction : unique

L’élastique lâche 

Deux cas seulement ces 10 dernières années. Heureusement les deux personne a qui s’est arrivé ont survécus sans séquelles. Les élastiques étaient trop vieux et n’ont pas été changés à temps. Leçon : évitez de sauter de haut dans un pays où il n’y a pas de normes. Assurez vous qu’il y a un backup et assurez-vous que l’ instructeur sache ce qu’il fait avant de faire le grand saut dans le vide .

S’emmêler dans l’élastique au rebond 

C’est un cas qui est presque unique et en principe, qui n’a pas d’incidence. Leçon: sauter bien en avant en donnant une impulsion pour ne pas être dans la même trajectoire que l’élastique durant l’ accélération. Ces précautions étant prise vous pourrez profiter au maximum de la sensation grisante de cette activité.

Connecteur défaillant : exceptionnel

C’est une erreur humaine triste. C’est l’accident le plus grave qui soit arrivé en France ces dernières années et qui a vu la mort d’une jeune femme. L’enquête a découvert alors qu’il s’agit d’un mousqueton mal fermé qui s’est cassé durant la chute à cause de la tension causée par le poids. Cela s’est passé à Audincthun. Leçon : toujours utiliser des mousquetons en acier. Et surtout vérifier 2 fois qu’ils sont fermés !

Saut à 2 : fréquent

Les sauts en tandem sont très risqués. Ils sont la première cause d’accidents en France. L’accident en saut à l’élastique en tandem le plus courant est de se cogner. Les deux sauteurs se heurtent l’un contre l’autre. Beaucoup d’accidents mortels ont été répertoriés à cause de rupture de l’élastique. De plus, lorsqu’on saute en tandem, il faut 2 élastiques.

Elastique trop long : fréquent

Ce genre de mésaventure est synonyme d’amateurisme. L’élastique est mal dimensionné pour le saut. Le poids de la personne, n’est pas pris en compte par rapport à la hauteur et au pourcentage d’élasticité.

Leçon : si vous avez un doute, demandez à faire sauter un poids mort équivalent à votre poids.

Taper un objet : fréquent

Cet accident est due à l’amateurisme. L’élastique est souvent installé au mauvais endroit. Dans cette situation, vous heurtez après le rebond un objet : un pilier, un pont en face, un arceau… C’est bien souvent dans les cas où le saut à l’élastique est improvisé. Leçon: ne sautez pas dans un endroit où on ne saute pas d’habitude. Cependant, sauf si vous êtes certain que c’est sécurisé !

Mauvaises instructions : unique

On pourrait presque croire à une histoire urbaine si ce n’était pas arrivé en vrai. La personne croit qu’on lui demande de sauter immédiatement cependant, on lui demande d’attendre. Il s’agit d’une erreur de langage. Ne soyez jamais trop pressé de sauter ! Leçon : il vaut mieux demander confirmation avant de sauter. Demandez de vérifier une dernière fois la sécurité et si c’est bon de sauter.

Par: Thomas Revest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *