Pilotez un avion de chasse F-35

Vous rêvez de prendre les commandes d’un avion de chasse et d’effectuer des missions périlleuses ? Avec AviaSim, c’est possible ! Novatopo vous dit tout sur ce simulateur de vol à bord d’un F35. Il s’agit du dernier avion multirôle américain conçu par le Pentagone.

Fondé 2012, AviaSim propose aux particuliers et aux entreprises de prendre les commandes d’un avion de ligne pour des vols en simulation sur Airbus A320 et Boeing 737. Mais depuis octobre 2017 à Paris, l’entreprise a élargi la flotte de sa nouvelle Fighters Academy. Elle propose maintenant de piloter un chasseur de cinquième génération, le F-35. C’est le plus cher de l’histoire de l’armée de l’air américaine. Ce prix est justifié par sa conception qui a coûté plus de 400 milliards de dollars.

La franchise est implantée un peu partout en France (Toulouse, Tours, Bordeaux, Nice, Biarritz, Metz, Lille, Caen, Orly, et même Genève). Nous nous sommes donc rendus sans plus tarder au 13 rue Raymond Aron dans le 13e arrondissement pour tester ce chasseur bombardier de l’US Air Force.

Multiples scénarios possibles

Avant de démarrer l’expérience dans le ciel, vous enfilez une combinaison de vol militaire et le casque du fougueux pilote. Vous êtes fin prêt.e à vibrer au son des moteurs pendant une heure. Vous serez seul.e au commande de cet appareil naval, accompagné.e bien sûr d’un instructeur qualifié. Celui-ci guidera vos manoeuvres et vous aidera à contrôler les écrans.

Selon les packs, vous avez la possibilité de tester les trois versions (F-35 A, F-35 B, F-35 C). Vous pouvez aussi choisir différents scénarios pour des missions stratégiques et périlleuses (appontage sur porte-avion, ravitailleur de vol, interception d’un avion volé ou détourné, combat aérien, voltige, attaque au sol, combat contre un autre chasseur, bombardement à Tripoli en Libye ou ailleurs).

Dans le cockpit, vous faites face à trois grands écrans 16/9 et un écran tactile. Vous aurez à droite le manche, à gauche la manette des gaz et aux pieds les pédales. Quinze minutes d’initiation sont nécessaires pour saisir les fonctionnalités du circuit visuel (vitesse, altitude, armement). L’affichage des paramètres en vert fluo sur l’écran équivaut à la vision des pilotes sur la visière de leur casque. Un affichage qui donne des allures de réalité augmentée, à l’instar du casque israélien ou de celui des hélicoptères de combat Tigre.

Missions test

Décollage! Nous volons à 400 noeuds (environ 800 km/h) dans un F-35 A. Notre première mission : un ravitailleur de l’US Navy a été volé. En exercice dans la zone au-dessus du Grand Canyon, la chaîne de commandement nous ordonne d’abattre l’avion qui survole le territoire des États-Unis. On part à sa poursuite. 

Difficile de maintenir l’équilibre, le manche est très sensible. Mais sur l’écran tactile, on parvient à sélectionner armes et munitions (mitrailleuses, missiles ou bombes). Première option : Apparaissent alors deux lignes à l’écran, qui représentent la trajectoire des balles. À distance de l’avion, on tire quelques rafales redoutables, à l’aide du manche, sur le fieffé voleur. L’avion en flamme est abattu. Mission 1 accomplie!

Changement de décor, direction aéroport de Nice. Nous devons effectuer un décollage et un atterrissage sur l’aérodrome. Avec le F-35 B qui possède une soufflante intégrée verticalement à l’arrière du cockpit. Nous pouvons ainsi décoller à partir de 60 noeuds. Ce qui correspond à une distance deux fois plus courtes (le F-35 A précédemment testé nécessitait 130 noeuds) et atterrir à la verticale, comme un hélicoptère. Mission 2 accomplie!

Expérience ludique 

L’initiation au pilotage est distrayante, le concept immersif et les sensations garanties. Le graphisme a des défauts niveau résolution mais reste précis grâce au logiciel Prepar3d, récupéré par Lockheed Martin, qui a recodé Flight Simulator 10.

Selon l’instructeur, le F-35 est censé être « six fois plus efficace que les appareils actuels en combats aériens et en surveillance, et huit fois plus efficace en attaque au sol ». Si AviaSim ne propose pas ou plus un avion de chasse français en simulation (type F16 ou Rafale), c’est une question de confidentialité imposée par Dassault Aviation.

Le tarif des packs varie entre 99 € (session d’une heure pour une personne) à 349 € (session TOP Gun de 3 heures pour 6 personnes, dédiée aux anniversaires et enterrements de vie de garçon). Courant 2018, AviaSim prévoit de lancer le Pack Open Cockpit de 4 heures pour 10 adolescents (accès aux trois simulateurs pour toutes sortes de folles missions! Il est possible aussi d’effectuer des stages antistress aéronautiques pour vaincre votre peur de l’avion.

Ecrit par Nathalie Dassa

1 436 commentaires Ajoutez le votre

  1. Rcawzm dit :

    overseas pharmacy no prescription – cialis mail order usa tadalafil soft 20

  2. RichardVed dit :

    https://viasild24.online/# how to take sildenafil 20 mg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *