Cette année, c’est le karaté !

Votre fille rêve d’intégrer une prestigieuse école de ninjas (qui, hélas, n’a toujours pas été ouverte dans votre région) ? Vous aimeriez aider votre fils à canaliser son énergie avec un sport ?

Pensez au karaté.

Même si elle est moins axée sur le contact physique que le judo, le karaté est une discipline très complète et épanouissante qui commence à s’ouvrir aux tout-petits. Il se pratique désormais dès l’âge de 3 ans, de quoi aider votre enfant à « daner » le pion aux « super vilains ».

Les bienfaits du karaté

La pratique d’un art martial apporte des bienfaits sur le plan moral:  la discipline et de la rigueur. Sur le plan physique, cette activité sportive aux nombreux avantages. Elle permet aux enfants d‘apprendre à se canaliser et développer toute une gestuelle. Elle permet également à acquérir force, précision et assurance. « Le karaté, c’est plus que des combats, explique Antoine di Fonzo, responsable du club de Karaté Grenoble Hoche. C’est tout un art de vivre ». Par ailleurs, ce sport est aussi bon pour le corps des enfants. En effet, ils apprennent différents katas, enchaînements de mouvements, qu’ils effectuent en solo pour simuler un combat. De ces gestes combinés, ils améliorent leur coordination main-tête, leur équilibre et la gestion de l’espace). 

Un éveil pour les plus petits

Comme le kung-fu qui est plus axé sur une gestuelle artistique que sur des techniques de combat. Cette discipline usant des pieds et des poings, fait rêver de nombreux enfants, qui se voient suivre les pas de Po le panda ou Karaté Kid dans leur vie quotidienne. Bonne nouvelle ! Il est possible aujourd’hui, à Paris comme en Province, de commencer le karaté à 3 ans dans certaines écoles. Celles-ci proposent des cours de « baby karaté » sur des plages horaire de 45 minutes avec des professeurs expérimentés.

Le déroulement d’une séance

A partir de 6 ans, le cours dure environ une heure. Il comprend 20 minutes d’échauffement (étirements, assouplissements et un peu de cardio) dont un parcours pédagogique fait d’accessoires (plots, échelles, cibles, cerceaux…) avant de passer aux exercices de karaté où l’enfant apprend à travailler des techniques de poings, de pieds, de déplacement et des postures. Une séance se termine par des petits combats souples et ludiques adaptés à leur niveau.

Le passage de grade

« Un grade, explique Antoine Di Fonzo, vise à récompenser le travail effectué dans l’année. Le passage de grade s’effectue en fin de saison face à un jury. C’est un examen qui reprend tout ce qui a été appris au cours de l’année. Il n’est pas noté sur le combat, simplement sur la technique. Cependant cela n’empêche pas les karatékas de se lancer dans des combats et des compétitions dès qu’ils ont deux années d’entraînement. »

Papa, ce jour-là, devra penser à assortir sa cravate à la ceinture de son rejeton.

Tranche d’âge: 3-77 ans

Tarif:  entre 160 et 200€ par an par enfant. Tarif dégressif pour les fratries

Fréquence: 1 cours de 45 minutes par semaine pour les plus jeunes, 2 cours d’une heure à partir de 6-7 ans sont conseillés.

Matériel demandé : un kimono et une ceinture

Par: Valérie Donchez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *